Compte-rendu de la Journée/Randonnée du VVM: Cyclo Club de Grenay... (8/05/16)

18 juin 2016 - 22:50

Cyclo Club de Grenay : BREVET DE MAROEUIL (8 mai 2016)

 Le soleil était encore avec nous ce matin et les tenues d'été étaient les bienvenues pour nous permettrent de colorer un peu nos membres encore bien pales. Le tandem de Philippe était piloté par Pascal B. Sur la place de Grenay il y avait aussi Bernard D.,Christophe, Fred M., Gérard, Guy, Joël S.et Patrick. Philippe D. était déjà parti en éclaireur. A hauteur de Calonne Bruno nous a rejoint et c'est groupé que nous arrivâmes à Maroeuil en compagnie de l'imposant paquet des cyclos de Rouvroy. Il y avait la foule des grands jours et il a fallu jouer des coudes pour passer le portillon d'entrée et nous inscrire. Fred S. et Jérôme qui venait de Essars avait déjà 35 km dans les jambes et avait fait la route seul en n'ayant pas rencontré notre 2ème groupe au rendez vous habituel du chateau d'eau de Liévin.

Tous le monde choisit le 60 km et si les 20 premiers kilomètres se firent groupés l'allure s'activa après Villers Sir Simon et la grimpette de Denier disloqua un peu les forces vives. Heureusement le contrôle ravito de Liancourt était juste après et permis un regroupement général.

Bernard traîna un peu au ravito avec le bavard Philippe D.et ne vit pas le groupe partir. Ensemble ils rattrapèrent Jérôme qui en gardait sur la pédale car pour lui la route étaient encore longue jusqu'à son retour à Essars. Ce sera pour lui au moins 130 km. .  

A l'arrivée nous eûmes la  surprise de rencontrer Jeff et Jean-Marc.

Une belle 6ème place nous attendait. Plus de 1000 partipants cyclos, vététistes et marcheurs.

Le retour se fit plus facilement que prévu avec un léger vent trois quart arrière.

B.D.

ZUT, ZUT ET REZUT.

Ben oui! Car à 1 km près, je les avais mes premiers 100 km de la saison. Il aurait peut-être fallu faire le tour du pâté de maisons, mais honnêteté quand tu nous tiens! Et puis, j'en avais plein les jambons. Il faut dire que ce brevet de Maroeuil n'est pas le plus facile de la saison (660 m de dénivelé). Il s'apparente un peu à l'électorat français : un coup tout à droite, un coup tout à gauche, un coup tout à droite, un coup tout à gauche.

Je m'explique (quo qui va cor raconter chti lal?).

Premier exemple, on arrive à Denier, beau bout droit, descente, donc, tout à droite et, au détour d'un virage, l'effroyable talus apparaît. Petit plateau et remontée fissa vers le grand pignon. Désagrément assuré pour les non avertis, et pour les avertis aussi d'ailleurs.

Puis après avoir traversé Sombrin (dont la devise est, comme chacun sait "A chacun Sombrin"), on arrive à Simencourt, où là aussi on passe de droite à gauche à la vitesse de l'éclair. "Ça va piquer" dit un gars de Dainville. Je confirme ça piiiiiiiiiiiiique!!!!!!.

Dernier exemple, Berneville, on tourne à gauche et vite fait là encore, les développements s'inversent.

Heureusement, en haut de chaque méchant talus, les grenaysiens se regroupent, attendant ceux qui ne maîtrisent pas trop ces changements de rythme, et les côtes en particulier. On loupe à la fin une flèche qui nous fait perdre environ 1,5 km, et les 100 km par conséquent.

Le joli cadre d'arrivée incite plus au barbecue rosé qu'au retour à vélo vers Grenay.

A cause des bouchons à la sortie du parc, je rate le départ des grenaysiens. Qu'à cela ne tienne, je rentre tranquillement vers Grenay. D'ailleurs, je ne pense pas que j'étais capable de faire autrement.

 

Au fait, félicitations aux organisateurs du Vélo Vert Maroeuil : Beau temps chaud, parcours magnifique, fléchage impeccable, ravito et collation parfaits malgré le nombre important de participants (plus de 1000, ça fait rêver)...

 

Et une belle 6ème place pour notre club !

Même pas fait 100 kilomètres, PFFFFFF!

GUY

 

 

Commentaires